LES RÉGLEMENTATIONS AU QUÉBEC ( Normes 2020)

Pas de panique ! Voyons-y plus clair.

Depuis 2009, partout au Québec, sauf rares exceptions comme à Montréal, seuls les appareils certifiés (CSA ou EPA) peuvent être vendus. Saviez-vous qu’ils réduisent de plus de 90 % les émissions de particules fines? Ces appareils permettent aussi de réduire du tiers la consommation de bois qui sera utilisé. Et ils récupèrent 75 % de la chaleur.

Depuis l’automne 2015, les citoyens de Montréal peuvent maintenant changer leurs vieux appareils par ceux certifiés EPA, dégageant 2,5 g/h ou moins de particules fines. Rappelons que le règlement de Montréal prévoit qu’à partir du 1er octobre 2018, les citoyens ne pourront plus utiliser les appareils non-certifiés, à moins d’une panne électrique de plus de trois heures.

Ils pourront toutefois utiliser les appareils au bois qui émettent 2,5 g/h ou moins.

Venez consulter nos vendeurs en magasin pour voir les appareils disponibles au fur et à mesure qu’ils arrivent au Québec!

Qu’est ce que la combustion propre ?

On entends souvent dire que les poêles au bois sont d’énormes sources de pollution ! Mais détrompez-vous ! Lorsque le bois est chauffé , des gaz et des particules sont libérés. Dans un vieux foyer ceux-ci sont transportés directement vers le haut et hors de la cheminée sous forme de fumée et de suie. Hors les nouveaux appareils sont dotés d’une arrivée d’air tertiaires préchauffé , canalisée en partie haute de la chambre de combustion par une rangée de tuyères. Au contact de ses *brûleurs*, les gaz et les particules contenues dans les fumées s’enflamment et sont détruits à 90%. Une seconde combustion est ainsi créée !

La Cité du feu est fière d’être membre de l’APC!

L’Association des professionnels du chauffage (APC) regroupe 250 entreprises québécoises qui fabriquent, distribuent, vendent et assurent l’entretien d’une diversité de produits alimentés tant aux combustibles fossiles que solides, c’est-à-dire au bois et aux granules, ainsi qu’au gaz.

L’APC existe depuis 33 ans et sa mission consiste à promouvoir l’usage responsable des systèmes de chauffage d’appoint, et ce, dans le respect de l’application des codes et normes. Ses membres emploient plus de 2000 travailleurs.

Voir les appareils de chauffage au bois certifiés 2,5 g/h ou moins par l’EPA

Contrairement à ce que certains pourraient penser, le chauffage au bois est permis au Québec et n’est pas près de disparaître. Il s’agit d’ailleurs d’une source d’énergie
renouvelable, qui assure aussi une grande sécurité pour ceux qui veulent un chauffage
d’appoint performant en cas de panne électrique.